La Der - François DQ 2012

Chers amis sportifs,

Après 2 décennies de marathon, le premier à Brest en avril 1991 en 3h50 et le dernier en avril 2012 à Rotterdam en 4h03, j’ai décidé d’arrêter de courir sur cette distance. Depuis le début elle me fascine et j’ai essayé de partager cette passion avec le maximum d’entre vous. Aujourd’hui, je prévois de continuer à courir et je préfère ménager ma monture pour continuer à partager d’autres courses avec vous. Ces années partagées avec vous pour préparer et courir cette distance me remémorent quelques
souvenirs.

La Rochelle, novembre 93, température polaire et le chrono officiel flanche au 10 km (chacun sa montre, ouf !!).
Reims, octobre 94, des pluies d’orage transforment les rues en rivières pour le second semis.

Munich, mai 95, pour les 20 ans du jumelage Le Rheu-Grasbrunn, avec Anne Marie, Clément et Henri, dans un pays où la bière coule à flot.
Londres, avril 97, je remplace un coureur du Rheu blessé en lieu rachetant son pass-marathon.
Mont St Michel, juin 98, 15 joggeurs du Rheu préparent ce premier marathon (séance de rythme fort appréciée par Raymond !).
New York, novembre 2000, sans doute une de mes plus belles aventures professionnelles.
Le Mans, juin 2001, le seul échec suite à un abandon au bout de la nuit après le semi.
Chartres, mai 2003, un marathon particulier au milieu de 140 coureurs (la solitude du coureur de fond !).
Vannes, octobre 2003, des trombes d’eau et un froid glacial. Patrice s’en souvient, à l’arrivée, il manque
René parti au CHR.
Guingamp, avril 2004, un beau pays certes mais Chantal dira : vraiment pas fait pour le marathon.
Douarnenez (Marathon du bout du monde), avril 2006, l’occasion unique de coiffer Gérard dans les derniers 100m, il s’en rappel encore.
Pornichet (marathon de la cote d’amour), octobre 2006, la course d’équipe, seule façon d’affronter le vent des marais salants (Serge, Jean Yves, Patrick et moi).
Laval (marathon des écluses), septembre 2007, le marathon n’étant pas assez long avec René nous avons failli rentrer à pied.
Marseille, avril 2009, le seul jour de pluie du printemps marseillais. peuchère !!
Toulouse, octobre 2010, un circuit magnifique dans la ville rose.
Rennes (marathon de Cap Malo), juin 2011, un temps à ne pas mettre un marathonien dehors, quelques joggeurs “fou furieux” du Rheu ont été jusqu’au bout.

Je n’ai pas rangé mes baskets, mais cette distance est exigeante et restera sans doute pour longtemps encore, MYTHIQUE…
Au plaisir de trottiner avec vous.

François