Plus de 500 coureurs à la 9e édition de Le Rheu Tour

Edition Ouest France du 21 octobre 2019

La course Le Rheu Tour attire toujours plus de monde. Ils étaient près de 500 à faire le tour de la ville l’an passé sur les chemins de traverse, ils étaient 553, dimanche matin.

Marche nordique sur 10 km, course en individuel sur 15 km, course en relais par deux sur 15 km, marche nordique sur 10 kmet courses ouvertes à la catégorie élus de la république…
Il y en avait pour tous les goûts, dimanche, lors de la course Le Rheu Tour.
Une trentaine d’élus sont venus de tout le département, dont le maire de Mordelles, Michaël Bouloux bien sûr, maire du Rheu, qui courait pour la 9e fois. Cette fois-ci, en duo avec le benjamin de l’équipe municipale, Gwenaël Danion.
129 bénévoles de l’association Le Rheu’ning ont dûment fléché et balisé, la veille, les 7,5 km de parcours que les coureurs pratiqueront deux fois et les marcheurs, une fois et demi. Un balisage qui a même surpris le député Florian Bachelier.

Une épreuve pas si facile
Martine, 62 ans, membre de l’association Courir à Vezin a, quant à elle, apprécié les paysages qu’elle a traversés et est assez fière d’avoir battu son record sur 15 km en 1 h 17.
Justine, 28 ans, qui testait pour la première fois ce parcours a apprécié les encouragements du public.
C’est que cette course avec deux belles côtes n’est pas si facile.
Guillaume qui, pourtant, s’entraîne quatre à cinq fois par semaine a mis 59 minutes et 30 secondes. Pas beaucoup mieux que Loris, 18 ans, blessé à un adducteur, qui a mis une heure et huit minutes.

Étienne Ardisson, premier sur le podium
« Heureusement que j’ai le sourire ! J’attendais depuis quatre ans de monter sur ce podium et là, je finis premier », se réjouit le gagnant des 15 km, qui s’entraîne au Stade rennais athlétisme. « Cette fois, je voulais
tout faire pour décrocher un podium. Je suis parti avec le groupe de tête. Au 12e km, on était encore trois. J’ai senti que j’en avais encore un peu sous le pied. »
Les bénéfices de la buvette seront reversés à l’association Myosotis 35, dont les bénévoles améliorent le séjour des enfants hospitalisés et soutiennent leurs familles.